parcours réel

Penny Farthing Bicycle T

mercredi 27 mars 2013

Pélerinage en Lombardie

   Lundi matin, miracle, il ne pleut plus !
   Ni une, ni deux, on enfourche nos "bici", comme on dit par ici, et on quitte Milan en direction de Pavie et de sa fameuse chartreuse... fermée le lundi ! J'ai beau implorer toutes les divinités qui me passent par la tête, le portail reste clos et pas moyen d'apercevoir la moindre pierre de l'édifice. On décide donc de trainer un peu à Pavie pour revenir le lendemain matin auprès de la chartreuse. Après un premier contact plutôt froid avec la ville et la population locale, on y trouve le presbytère de sainte Marie de Bethléem où on passe une nuit bénie par le prêtre et bercée par la chorale de la paroisse.

 

  











 La chartreuse n'a pas bougé le lendemain matin mais le portail en est désormais ouvert et on ne regrette pas de s'être attardés pour la voir.


 
 
 








 Il fait toujours un froid exceptionnel pour cette saison selon ce qu'en disent les Italiens et on se réfugie dans un café pour songer à la solution la plus appropriée pour passer la nuit sans risquer l'hypothermie. On expose notre cas au serveur qui passe quelques coups de téléphone et nous fait comprendre qu'à Orio Litta, à une vingtaine de kilomètres de là, le maire nous attendra sur la place de l'église et nous mènera à une chambre ! Et c'était vrai ! La chambre en question est un gîte pour pèlerins de la Via Francigena qui va de Canterbury à Rome... et dont nous ne connaissions même pas l'existence ! On nous donne donc les clés à remettre le lendemain dans la boite aux lettres et on passe la nuit dans ce beau bâtiment avec vue sur le clocher du village... mais qui aurait tout de même mérité un brin de chauffage !














 Aujourd'hui, il fait toujours aussi froid... Steven nous abandonne, Frida et moi, demain à Crémone, on verra s'il emporte l'hiver avec lui...

11 commentaires:

  1. Le printemps ne va pas tarder, il arrivera avec les cloches et les oeufs, et tu es dans les lieux appropriés pour en recevoir sa chaleur.

    Bises, on pedale toujours avec toi.

    Helene

    RépondreSupprimer
  2. Si ça peut te rassurer dans le nord de la France il fait aussi un temps de merde, pluie, froid et même quelques flocons !…
    J'avais effectivement pris la direction de Venise après Milan, tu vas sûrement pédaler dans mes roues ! Je ne sais pas pour toi mais j'ai le souvenir en Italie que les distances indiquées sur les panneaux étaient farfelues et les campings d'un prix prohibitif ! par contre leurs charcuteries, mmmh !…
    Grég

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les indications fantaisistes, je les ai testées aujourd'hui même : Crémone indiqué à 6km... et à 1km 20 mètres plus tard ! J'aurais même pu prendre une photo des deux panneaux en même temps mais vu qu'il flottait pas mal, j'ai évité les pauses inutiles !
      Pour les campings, avec ce qu'il pleut depuis que je suis ici, les sols sont totalement imbibés donc impossible de planter la tente... Mais il parait que ça s'arrangera après Pâques... Il serait temps !

      Supprimer
  3. Et tu n'as pas eu envie de te joindre à la chorale ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur le moment, j'avais plutôt envie de dormir !
      Mais ce soir, il y a un piano là où je passe la nuit et ça fait sacrément du bien de pianoter sur un clavier qui fait de la musique !

      Supprimer
  4. Pas fou le Steven, préfère aller se mettre au chaud en Lorraine ! ! !
    claudie

    RépondreSupprimer
  5. Ah oui, que Steven emporte ce froid et le laisse à sa prochaine étape sans nous le ramener, ça suffit pour nous aussi. Il est temps que le soleil vienne chauffer nos articulations; comment va le genou? Bonne poursuite pour découvrir encore beaucoup de belles choses,bientôt Venise; et, surtout prends bien soin de toi. Bisous.
    Roseline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il ne le laissera pas à Trento où il va passer le weekend et où je vais juste après lui !
      Le genou n'aime pas beaucoup le froid et l'humidité... mais il fait son job tout de même ! Et puis j'y crois encore : Après la pluie, le beau temps !

      Supprimer
    2. C'est beau d'avoir la foi pour une pélerine.... Il y avait une émission de la Marche de l'histoire sur les pélerins hier midi, j'ai pensé à toi !

      Supprimer
  6. Bonjour Jeanne
    on ne 'tappelera pas "cigogne" (celle qui amene le printemps)je suis ton periple avec interêt.BRAVO.
    tu repensereas à ces moments quand en mai juin tu trouveras qu'il fait trop chaud pour pédaler.....
    ce matin la campagne a legerement blanchi de neige à Parux.
    si tu passes à Belluno: tu trouveras un hebergement confortable (chambre+cantine)pas cher "centre Giovani XXIII"
    centre de la ville haute
    bonne continuation.
    narcissesafari.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Narcisse,
      Peut-être que je regretterai le froid quand il me faudra pédaler en plein soleil mais je crois que je me passerai très bien de la pluie si elle décide de ne plus tomber ces quatre prochains mois !
      Je ne crois pas que je passerai par Belluno mais si c'est le cas, j'ai bien noté l'adresse, merci !

      Supprimer